fbpx S’habituer à une aide auditive peut prendre du temps | La Mutuelle MCF

S’habituer à une aide auditive peut prendre du temps

 
En France, une personne sur huit souffre d’une déficience auditive. Les prothèses permettent de recouvrir une partie de ses capacités auditives, mais elles nécessitent un vrai temps d’adaptation pour que le cerveau s’habitue à ces sons retrouvés. 

Quand a-t-on besoin d’une aide auditive ? 

Il peut être difficile de repérer une ouïe moins fine, d’autant plus que la perte d’audition est rarement brutale. Après 60 ans, on parle de presbyacousie, une baisse de l’audition due à l’avancée en âge. Mais la surdité peut avoir d’autres causes : l’écoute prolongée de musique à haut volume, un environnement de travail bruyant, la pratique d’un instrument de musique comme la batterie… C’est souvent l’entourage qui repère la perte d’audition : un voisin qui entend votre télévision, des phrases que vous faites répéter à vos proches ou encore des difficultés à suivre une conversation téléphonique ou à fréquenter des lieux bruyants comme les transports en commun. Des acouphènes peuvent aussi survenir. Dans tous les cas, vous devez consulter un ORL et demander un bilan auditif dès que vous remarquez une altération de votre ouïe. En cas de surdité avérée et handicapante - d’au moins trente décibels - , un appareillage pourra vous être proposé. 

Ce que l’audioprothèse change dans votre vie

Une prothèse auditive peut être très efficace et enrayer la progression de la surdité, à condition d’être posée le plus tôt possible et d’être parfaitement réglée et adaptée à vos besoins. Lorsque l’audition baisse, le cerveau perd l’habitude de trier les sons et de fixer son attention sur un bruit en particulier. Une fois la prothèse posée, il faudra donc réapprendre à entendre, à supporter les bruits ambiants, les sons métalliques ou secs comme le tic tac d’une horloge ou le froissement d’une feuille de papier. 
Commencez par utiliser la prothèse chez vous et exercez-vous à la manipuler, la nettoyer et la régler selon vos besoins. Pour la télévision ou la radio, faites un test avec des émissions d’informations - ce sont généralement les plus intelligibles - et demandez éventuellement à un proche de régler le son à un volume normal pour vous y habituer. Même chose pour le téléphone : passez vos appels dans un lieu calme. Privilégiez les conversations avec un ou deux interlocuteurs maximum, sans bruit ambiant. Habituez-vous à identifier tous les sons que vous entendez en adoptant une écoute active : triez les bruits, détachez chaque mot, chaque syllabe que vous entendez. Il peut être fréquent, pendant la phase d’adaptation, d’entendre sans comprendre : cela passe généralement assez vite. 
Ne portez pas immédiatement votre appareil du matin au soir, mais habituez-vous à l’utiliser chaque jour, au moins quelques heures, jusqu’à ce que vous soyez habitué. Notez tout dysfonctionnement, inconfort, difficulté que vous pourriez rencontrer et parlez-en à votre ORL. 

Le suivi et la prise en charge d’une prothèse auditive

L’appareillage auditif permet non seulement de recouvrir jusqu’à la moitié de ses capacités auditives, mais aussi de ralentir la perte d’audition en évitant tous les dommages collatéraux de la surdité : isolement, difficultés d’élocution, altération de la confiance en soi… Néanmoins, il est indispensable de poursuivre votre suivi ORL une fois appareillé. Faites un bilan au moins une fois par an, afin de surveiller l’évolution de votre audition et d’ajuster si besoin la correction. 
Depuis le 1er janvier 2021, les audioprothésistes sont tenus de proposer sur devis un appareil de classe 1 sans reste à charge pour le patient, dans le cadre du 100% santé. Le montant total de la prothèse est donc pris en charge par la Sécurité sociale et la mutuelle grâce à des prix de vente plafonnés. Le prothésiste peut aussi proposer des appareils de classe 2 avec un reste à charge. A vous de choisir celui qui vous convient le mieux. 
A la MCF, tous nos adhérents bénéficient du 100% santé pour les audioprothèses, les prothèses dentaires et les lunettes, ainsi que d’un réseau de professionnels conventionnés, pour être dispensé de l’avance des frais. 
 
 

Tout MCF en 1 clic

Être recontacté par un conseiller

Vous avez des questions ou souhaitez être guidé ? Remplissez le formulaire ci-dessous afin d'être recontacté par un conseiller MCF.

Format : 0141743100

En vertu de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez de la faculté d’introduire une réclamation auprès de l’autorité de contrôle compétente ainsi qu’un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de limitation du traitement, de portabilité et d’opposition pour motifs légitimes aux données personnelles vous concernant. Pour exercer ce droit, merci d’effectuer votre demande auprès de : Mutuelle Centrale des Finances 5 - 7 Av de Paris, CS 40009, 94306 VINCENNES CEDEX, ou par courriel à l’adresse suivante : mcf@mutuellemcf.fr

CAPTCHA
Cochez cette case pour prouver que vous n'êtes pas un robot