fbpx Que penser des dentifrices bio ou clean ? | La Mutuelle MCF

Que penser des dentifrices bio ou clean ?

 
Le virage du bio et du naturel ne concerne pas que l’alimentation ou les cosmétiques. Les produits dentaires s’y mettent aussi. Mais ces dentifrices naturels sont-ils vraiment efficaces pour une bonne santé bucco-dentaire ?

A quoi sert le dentifrice ? 

Un bon brossage, c’est le résultat conjugué de l’action mécanique de la brosse, mais aussi de la composition chimique du dentifrice. Antibactérien, blanchissant, apaisant, un bon dentifrice doit assurer plusieurs actions sur notre bouche. A l’origine, les poudres utilisées à travers l’Histoire sont composées d’abrasifs et de désinfectants plus ou moins agressifs. Les premiers dentifrices en pâte voient le jour au XIXe siècle et il faut attendre 1890 pour que le fluor devienne un incontournable de la santé bucco-dentaire. Cet oligo-élément, utilisé sous sa forme minérale, renforce l’émail et le rend moins sensible aux attaques acides : il joue donc un rôle important dans la prévention des caries. Il est associé à des agents antibactériens comme la chlorhexidine et à des agents blanchissants ou anti-tartre. Essentiellement composé d’eau, le dentifrice contient aussi des excipients, des ingrédients inertes qui facilitent l’utilisation du produit : 
  • Agent polissants
  • Tensioactifs (agents moussants)
  • Conservateurs
  • Arômes, colorants, édulcorants. 

Pourquoi les alternatives naturelles posent-elles problème ?

Il existe plusieurs types d’alternatives naturelles aux dentifrices classiques. Certains produits gardent les mêmes actifs (fluor) mais utilisent des agents blanchissants plus nobles, comme la papaïne, une enzyme naturelle qui dissout le tartre et la plaque dentaire en douceur, ou l’aloe vera, qui réduit l’inflammation des gencives. Les tensioactifs utilisés sont généralement plus doux et les arômes peuvent être d’origine naturelle. Parfois, ces dentifrices contiennent du bicarbonate de soude ou du carbonate de calcium, mais ces deux ingrédients sont déconseillés par les dentistes : trop abrasifs, ils peuvent endommager durablement l’émail. 
Le problème principal que pose certains dentifrices naturels, c’est l’absence de fluor dans leur formulation. Certaines marques mettent en avant la pollution causée par le fluor et ses effets délétères en cas de surdosage : il peut fragiliser l’émail et les os. C’est pourquoi on n’avale pas son dentifrice et on rince soigneusement sa bouche après le brossage, en respectant la posologie : une noisette sur la brosse et deux à trois brossages quotidiens. A ce jour, il n’existe aucune alternative fiable au fluor sous sa forme minérale. Certains fabricants utilisent des extraits de thé vert, qui contient effectivement du fluor, mais sous une forme végétale, qui n’est pas biodisponible pour l’émail. Au bout de quelques mois d’utilisation, il est possible de voir apparaître des caries, car l’émail n’est pas correctement protégé.

Comment bien utiliser son dentifrice et lequel choisir ? 

Il est vivement recommandé d’utiliser au moins une fois par jour un dentifrice fluoré, de préférence pour le brossage du soir. Pour éviter les risques de surdose, il suffit de bien le recracher ! Il est possible d’utiliser des dentifrices sans fluor en soutien, mais uniquement si vos dents sont en excellente santé. Si vous fumez, avez régulièrement des caries ou oubliez parfois de vous brosser les dents, utilisez exclusivement un dentifrice au fluor. 
Quant au risque de pollution, celui-ci est malheureusement bien plus réel pour les emballages que pour le fluor en lui-même. Assurez-vous que votre tube et votre bouchon ne contiennent pas de métal, car cela rendrait le recyclage impossible. Une fois votre dentifrice terminé, séparez le bouchon du tube et jetez-les dans la poubelle recyclable. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès du fabricant : certaines marques récupèrent les emballages utilisés afin de les reconditionner.  
 

Tout MCF en 1 clic

Être recontacté par un conseiller

Vous avez des questions ou souhaitez être guidé ? Remplissez le formulaire ci-dessous afin d'être recontacté par un conseiller MCF.

Format : 0141743100

En vertu de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez de la faculté d’introduire une réclamation auprès de l’autorité de contrôle compétente ainsi qu’un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de limitation du traitement, de portabilité et d’opposition pour motifs légitimes aux données personnelles vous concernant. Pour exercer ce droit, merci d’effectuer votre demande auprès de : Mutuelle Centrale des Finances 5 - 7 Av de Paris, CS 40009, 94306 VINCENNES CEDEX, ou par courriel à l’adresse suivante : mcf@mutuellemcf.fr

CAPTCHA
Cochez cette case pour prouver que vous n'êtes pas un robot