fbpx Quand faut-il changer de contraception ? | La Mutuelle MCF

Quand faut-il changer de contraception ?

 
Indispensables à une bonne santé sexuelle et reproductive, les moyens contraceptifs peuvent néanmoins causer des effets secondaires particulièrement inconfortables ou se révéler tout simplement inadaptés. Quels signes importants sont à surveiller ? Comment changer de contraception ? 

Les différents moyens de contraception

Il existe de nombreux moyens de contrôler sa fertilité et il est parfaitement possible d’en changer tout au long de la vie, au gré de ses besoins, mais aussi de son état de santé. Si, au début de la vie sexuelle, la pilule est largement prescrite aux femmes en bonne santé, d’autres moyens, hormonaux ou non, peuvent être mis en place. Le stérilet au cuivre ou aux hormones (Dispositif intra-utérin, DIU), peut parfaitement être posé sur des femmes nullipares et très bien supporté. L’implant peut également être proposé : l’avantage étant sa facilité d’utilisation. Il ne nécessite aucune prise journalière et est particulièrement recommandé aux personnes qui peinent à suivre un traitement régulier. Le patch peut aussi être utilisé, généralement en complément d’un autre contraceptif pour une protection optimale. La cape cervicale ou le diaphragme, qui bloquent l’entrée de l’utérus, peuvent être un peu contraignants et sont recommandés aux femmes qui connaissent bien leur corps. Enfin, certaines méthodes naturelles comme la symptothermie ne sont indiquées que lorsqu’on ne craint pas une grossesse non désirée. 
Si on souhaite mettre fin à sa vie reproductive, il est possible de recourir à la stérilisation volontaire, féminine ou masculine. 
Les hommes aussi peuvent se contracepter ! Si le préservatif (masculin ou féminin) reste indispensable pour se protéger des MST et IST, sa fiabilité contraceptive n’atteint pas celle de la pilule ou du stérilet. De nombreuses méthodes peu invasives existent, comme la contraception thermique ou l’injection hormonale.

Comment savoir qu’il est temps de changer de contraception ? 

Avant de choisir un moyen de contraception, il est essentiel de vérifier ses contre-indications. Les pilules, par exemple, ne sont généralement pas prescrites aux personnes souffrant de diabète, de cholestérol ou présentant des risques cardio-vasculaires. De même, les pilules oestro-progestatives sont déconseillées aux fumeuses, car elles augmentent considérablement le risque d’accident vasculaire, en particulier après 35 ans. Des effets secondaires, parfois handicapants, peuvent également apparaître : 
  • Migraines
  • Saignements entre les règles (spotting)
  • Altération de l’humeur
  • Prise de poids
  • Acné
  • Baisse de la libido…
Le stérilet peut aussi causer des règles plus longues et plus douloureuses ou encore migrer dans le col : il faudra dans ce cas en parler avec le gynécologue pour trouver un contraceptif plus adapté. 
Enfin, le choix d’une méthode de contraception dépend aussi de votre situation et de votre état de santé : maladie, célibat, couple hétérosexuel ou homosexuel, désir d’enfants ou non, post-partum… Certains traitements médicamenteux nécessitent la prise d’un contraceptif fiable afin d’éviter toute complication. 

En bref : les signes qui montrent que votre contraception n’est pas ou plus adaptée

  • Inconforts lors des rapports, sécheresse vaginale
  • Règles longues ou douloureuses
  • Absence de règles
  • Migraines, maux de tête
  • Prise de poids, rétention d’eau
  • Changement dans la vie sexuelle et affective
  • Saignements entre les règles
  • Douleurs mammaires
  • Nouveau traitement incompatible avec votre contraceptif habituel
  • Etat de santé : tabagisme, AVC, cholestérol, diabète…
  • Acné, problèmes de peau
  • Nausées
  • Mycoses à répétition ou infections urinaires
  • Chute de cheveux
  • Sautes d’humeur, déprime
  • Hyperpilosité ou hirsutisme… 
Si vous présentez de tels effets secondaires, contactez votre médecin pour adapter votre contraception. 

Tout MCF en 1 clic

Être recontacté par un conseiller

Vous avez des questions ou souhaitez être guidé ? Remplissez le formulaire ci-dessous afin d'être recontacté par un conseiller MCF.

Format : 0141743100

En vertu de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez de la faculté d’introduire une réclamation auprès de l’autorité de contrôle compétente ainsi qu’un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de limitation du traitement, de portabilité et d’opposition pour motifs légitimes aux données personnelles vous concernant. Pour exercer ce droit, merci d’effectuer votre demande auprès de : Mutuelle Centrale des Finances 5 - 7 Av de Paris, CS 40009, 94306 VINCENNES CEDEX, ou par courriel à l’adresse suivante : mcf@mutuellemcf.fr

CAPTCHA
Cochez cette case pour prouver que vous n'êtes pas un robot