Course à pied : les cinq erreurs à éviter pendant l’entraînement

 
Pour rester en forme, nombreux sont ceux qui se mettent à la course à pied en extérieur ou en salle. Cette activité physique est facile d’accès mais, pour progresser, encore faut-il s’entraîner efficacement. Voici les cinq fautes les plus courantes et comment les éviter.

1. Avoir du mauvais matériel

Choisir les bonnes chaussures est essentiel pour pratiquer sans se blesser. Le fait de courir provoque des chocs qui peuvent engendrer des douleurs aux chevilles, aux genoux, aux hanches ou encore au dos. Pour bien s’équiper, mieux vaut demander conseil à un vendeur spécialisé en course à pied pour trouver la chaussure adaptée à sa morphologie, mais aussi à la distance parcourue, au type de terrain…

2. Ne pas s’échauffer

Pour préparer son corps, ses muscles et ses articulations à l’effort, l’échauffement est l’étape indispensable d’un bon entraînement. Il est conseillé, par exemple, de débuter une session par dix à quinze minutes de course à une allure faible, puis de monter petit à petit en intensité.

3. Courir sans but précis

Faire toujours le même parcours à la même vitesse et dans les mêmes conditions est l’une des erreurs les plus fréquentes. Le risque est de vite se lasser et de perdre définitivement sa motivation. Il faut donc préparer son parcours à l’avance et se donner un objectif clair. Chaque séance peut aussi être l’occasion de travailler alternativement son endurance, sa résistance, sa vitesse ou sa technique. Changer de cadre et varier les types de sols permet, en plus d’avoir un entraînement plus complet, d’éviter la monotonie.

4. Vouloir battre son record à chaque fois

Parcourir une plus grande distance ou courir plus vite que la dernière fois font, à l’inverse, partie des objectifs de certains runners. Ils sont pourtant contre-productifs car ils s’appuient sur un seul et même type d’entraînement. Comme pour l’erreur précédente, mieux vaut varier les exercices. De même, rien ne sert de multiplier les séances lorsque l’on est débutant. Deux sorties hebdomadaires suffisent dans un premier temps. L’important est de ne pas se mettre la pression et d’augmenter progressivement la fréquence au fil des mois.

5. Négliger la récupération

Terminer un entraînement à son maximum est une fausse bonne idée. Il faut, au contraire, diminuer le rythme sur les dix dernières minutes pour abaisser sa fréquence cardiaque et favoriser la récupération musculaire. Cette phase plus calme aide l’organisme à se remettre de l’effort et à être prêt pour la prochaine course. 

Tout MCF en 1 clic

Être recontacté par un conseiller

Vous avez des questions ou souhaitez être guidé ? Remplissez le formulaire ci-dessous afin d'être recontacté par un conseiller MCF.

Format : 0141743100

En vertu de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez de la faculté d’introduire une réclamation auprès de l’autorité de contrôle compétente ainsi qu’un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de limitation du traitement, de portabilité et d’opposition pour motifs légitimes aux données personnelles vous concernant. Pour exercer ce droit, merci d’effectuer votre demande auprès de : Mutuelle Centrale des Finances 5 - 7 Av de Paris, CS 40009, 94306 VINCENNES CEDEX, ou par courriel à l’adresse suivante : mcf@mutuellemcf.fr

CAPTCHA
Cochez cette case pour prouver que vous n'êtes pas un robot